Lorsque nous étions enfants, nous étions beaucoup à rêver des personnages guerriers qui, avec une confiance en eux, se battent en tant que « gentils » contre « les méchants ». Ces gentils n’avaient aucune crainte des méchants. Pour ceux qui ont regardé les mêmes dessins animés que moi, je pense aux « Chevaliers du Zodiaque », à « Dragon Ball », à « Goldorak »ou encore à « Nicky Larson ». D’ailleurs, la chanson d’introduction du dessin animé Nicky Larson se termine par « …Nicky Larson ne craint personne! ».

Néanmoins, dans la vie réelle, les « gentils » se battent aussi contre les « méchants », mais la différence est que parfois ce « méchant » contre qui on se bat est à l’intérieur de nous : la peur. Dans cet article, j’illustre le fait que cette émotion est un adversaire invisible que nous devons affronter constamment, quel que soit notre niveau de développement professionnel et personnel.

Surmonter la peur d’entreprendre : une conférence instructive!

Mardi le 03 avril 2018, à l’espace de co-working Montreal Cowork, j’ai eu la chance d’assister à une conférence sur le thème « Surmonter la peur d’entreprendre » délivrée par la coach en affaires réputée Yasmina E. Jimenez.

L’assistance était d’environ 80 personnes. Le public qui y a assisté était éclectique, avec généralement 3 profils dans l’audience :

  • des entrepreneurs en démarrage
  • des personnes qui ont une idée d’affaires mais ne l’ont pas encore concrétisée
  • des personnes qui cherchent leur voie professionnelle (et peut-être personnelle)

 

Le thème de l’entrepreneuriat est souvent discuté parmi les « milléniaux » pour différentes raisons. Certains ont vu leurs parents et leurs ainés se faire congédier d’un emploi réputé « stable », d’autres se sont fait renvoyés de leur boulot pour des raisons économiques, d’autres ont tout simplement vu l’émergence d’entreprises de renommée mondiale créées par de jeunes fondateurs (Marc Zuckerberg pour Facebook, Jeff Bezos pour Amazon, Larry Page & Sergey Brin pour Google, etc).

 

Yasmina E. Jimenez a présenté le sujet de manière judicieuse sous plusieurs formes : en racontant l’histoire d’un jeune serial entrepreneur persévérant, en parlant de sa propre histoire et en mettant en évidence chaque lettre du mot « peurs » au pluriel.

La conférence était très interactive, chaque membre de l’audience était amenée à s’exprimer sur ses propres peurs, ses propres valeurs et sa devise personnelle.

Le public a pu ressortir de la conférence avec une vue plus claire sur l’irrationalité de cette émotion qu’on a souvent lorsqu’on veut réaliser nos objectifs les plus fous.

Le public a pu aussi avoir un exemple de quelqu’un qui sans cesse surmonte ses peurs en la personne de Yasmina E. Jimenez.

 

Peut-on être un chanteur à succès et encore avoir peur : Karim Ouellet

Karim Ouellet est un chanteur québecois connu et talentueux, ayant fait des premières parties de Stromae et qui a quelques morceaux phares comme « L’amour » ou « La mer à boire ».

Le jeudi 05 avril, le Forum Jeunesse Afro-Québecois l’a invité à un 6@8 à l’ENAP[1].

Durant ce 6@8, Karim nous a partagé une partie de sa vie personnelle, ce qui l’a amené à faire de la musique et ses ambitions artistiques pour le futur.

Lors de la séance de questions-réponses, il nous a partagé qu’avant chaque concert (depuis quelques mois), il s’isole pour écouter une chanson de l’artiste jamaïcain Busy Signal pour évacuer le stress (autrement dit la peur) avant de performer.

Si même un artiste aussi confirmé et connu que Karim Ouellet doit toujours faire face à ses peurs, il est normal que les entrepreneurs doivent aussi le faire!

La peur d’entreprendre est loin d’être quelque chose qui se limite à quelqu’un qui n’a jamais créé de business ou qui est en démarrage.

Elle existe, il faut y faire face et la surmonter constamment.

[1] ENAP = École Nationale d’Administration Publique

Share This